Thierry BRANA (Ex-USD, Joueur du FC Auch)

Championnat 2021/2022 - Journée 22 26 Mar 2022 - 19 h 00

23 - 14

Stade Dijonnais

US Dax

Stade Dijonnais
Stade Dijonnais

contre

US Dax
US Dax

23

SCORE

14

Par Ovale21

En 1ére mi-temps des Dacquois beaucoup pénalisés, des pertes de ballons dans les rucks, il nous manque un capitaine de touche, bonne réaction avant les citrons.

En 2ème mi-temps très bon début des Dacquois pendant 25 mn puis Dijon reprend le dessus.

Déçus par l’implication de certains Dacquois, l’absence de certains joueurs blessés est un handicap trop important.

L’envie était coté Dijonnais (Maintien, départ de joueurs et de Noirot).

Source Bien Public :

En battant Dax, le Stade dijonnais effectue un pas de plus vers le maintien

Face à une décevante formation dacquoise, les Stadistes se sont certes fait quelques frayeurs, mais ils empochent quatre nouveaux points précieux dans l’optique du maintien. Grâce à un mental très solide, ils glanent un troisième succès de rang à Bourillot.

Par Jérôme ROBLOT 

La victoire acquise contre Dax permet à ces Dijonnais de quitter la dernière place du classement et de réaliser un pas supplémentaire vers l’objectif du maintien.

C’est déjà très bien ainsi. Le reste n’est que détail. Menant 17-0 face à des Dacquois à côté de la plaque, ils se sont vus grignoter leur retard au point de tanguer.

À 17-14 à la 45e minute, le doute aurait pu s’immiscer. Au contraire, grâce à un caractère en acier trempé, ces Bourguignons ont renversé la vapeur au forceps. Tout le mérite leur en revient. « Il était impératif de gagner », confirme le coach, Thomas Kohler. « On a enfin le retour de toutes ces fins de match défavorables où on a bégayé notre rugby. Ce soir (samedi), on a su maîtriser le money time. »

Pour la première fois depuis la création du championnat de Nationale, Dijon a donc battu Dax. En réalisant la course en tête de bout en bout de surcroît.

Nullement touché par un échec initial (4e ), Conduché, botteur en l’absence de Fuertes, blessé, débloque ainsi rapidement les compteurs (3-0, 12e ). Les maladresses sont légion lorsque tout se bouscule. Subitement. Une cuillère de Pic sur Delai sauve la patrie dijonnaise (20e ). Dax perd une penaltouche, le Stade peut souffler.

Des combattants

Sauf que Vercruysse se fait contrer. La fébrilité est de mise. L’USD pousse, se précipite et joue vite un bras cassé avant de perdre la balle. Les Stadistes la récupèrent aux pieds de leurs poteaux !

Dans la foulée, Altier perce plein axe et brise les reins de ses opposants d’une accélération fulgurante. Il ralentit sa course, passe au pied pour Odiete, qui lui remet à l’intérieur. Sublime (10-0, 25e ) !

« Dès que je vois un petit trou, j’y vais sans me poser de question ! », assure l’arrière local, encore décisif. Dax repart au combat… et se fait coffrer. C’est la contre-attaque avec Vercruysse à la conclusion (17-0, 32e ).

Le banc visiteur, furibond, change alors sa charnière avec son capitaine en prime ! Le pari est gagnant car, en deux coups de cuillère à pot, les Dacquois sont revenus sur les talons côte-d’oriens. Deux fois grâce à leur talonneur, Auzqui. Deux fois en force.

À 17-14, Dijon est dans le dur mais s’accroche. À l’image d’un Amiot omniprésent, un Quarrie “le Willemse” dijonnais, auteur de deux “tampons” XXL, le Stade tient et refoule Dax.

Mieux, Conduché ajuste l’ogive des 48 m (20-14, 65e ). Puis, Lebian s’envole et chipe un énième lancer adverse à cinq mètres de sa ligne, Bourillot respire. Conduché pose le couvercle sur ce succès vital, les supporters sont aux anges (23-14, 80e ). « On a été se la chercher », savoure Amiot. Tout sourire. Le maintien se dessine.

On a enfin le retour de toutes ces fins de match défavorables ou on a bégayé notre rugby. Ce soir (samedi), on a su maîtriser le money time.

Thomas Kohler,

coach du Stade dijonnais

La fiche

STADE DIJONNAIS - DAX : 23-14

A Longvic (stade Bourillot). – Stade dijonnais b. Dax : 23-14 (17-7). Arbitre : Janicot (IDF). Spectateurs : 900.

Stade dijonnais  : 2 essais Altier (25), Vercruysse (32), 2 transformations Conduché, 3 pénalités Conduché (12, 66, 80).

Dax : 2 essais Auzqui (40, 45), 2 transformations Curutchet.

Stade dijonnais : 15. Altier (11. Pic, 77) - 14. Odiete, 13. Klaasen, 12. Conduché, 11. Pic (22. Mieres, 70) - 10. (o) Liabot (21. Garnier, 76), 9. (m) Vercruysse (20. Kusiolek, 58) - 7. Amiot, 8. Kafotamaki, 6. Lebian - 25. Quarrie, 4. Alarcon (18. Fromentèze, 63) - 3. Sproston (1. Becasseau, 77) 2. Tabarot (16. Peyri, 60), 1. Becasseau (cap.) (23. Jamet, 46). Non entrés en jeu : 17. Vermont, 19. Mze.

Dax : 15. Pisano – 14. Delai, Bolakoro (22. Prat, 69), 12. Mchedlidze, 11. Dechavanne – 10. (o) Ceriser-Bonnis (21. Curutchet, 35), 9. (m) Garrouteigt (cap.) (20. Reteau, 35) – 7. Tremeau (19. Doucouré, 70), 8. Tulou (7. Tremeau, 80), 6. Despiau (18. Aletti, 53) – 5. Helmbacher, 4. Ferrer – 3. Ferreira (23. Nginingini, 74) 2. Auzqui (16. Delblancu, 60), 1. Faitotoa Asa (17. Mary, 74).



ALLER GAGNER A DIJON LE DERNIER DU CLASSEMENT !

Par Marcos

Cet objectif de victoire chez un club moins bien classé peut paraître sportivement évident, mais pourtant il n’a jamais été réalisé cette saison par l’USDAX (à Suresnes 19/16, à Blagnac 24/20, à Tarbes 20/18, à Cognac 10/9, à Aubenas 17/16).

Les scores ont certes été serrés et les scénarri de conduite de ces matchs souvent incompréhensibles, mais cette réalité comptable de défaites chez « ceux qui perdent souvent sur leur terrain » nous prive ainsi aujourd’hui d’une dizaine de points supplémentaires au classement qui nous placeraient sur la 5ième place qualificative.

Ce constat d’irrégularité dans la performance à l’extérieur, fixe Dax (7ème, 53 points pour 21 matchs joués) à 6 points de retard de la 6ième et dernière place qualificative, juste derrière Nice où se sera le dernier déplacement de cette saison …

C’est donc à Dijon, que nos Dacquois doivent samedi soir aller chercher les 4 points indispensables pour coller à Nice le plus près possible au classement !

Si cette équipe de Dijon (14ième avec 35 points en 20 matchs) est resté mieux classée que Dax sur les 6 premières journées de championnat (avec même une victoire à Angoulême !), elle a perdu 5 fois sur son terrain (contre Albi 17/28, Massy 23/27, Cognac 40/42, Chambéry 23/30, Angoulême 13/30) et y a concédé un nul (contre Tarbes 27/27).

Mais Dax devra pourtant rester vigilant sur l’envie de cette équipe Bourguignonne désormais enclenchée dans l’opération du maintien en Championnat National ; d’ailleurs, Dijon a montré sa résilience puisque, le 6 mars dernier, Nice a perdu en Bourgogne (30/27) et dans son récent déplacement à Cognac Dijon a marqué 2 essais dans les dernières vingt minutes (31/20).

Souvenons-nous aussi du match aller, à Dax au mois de novembre : 8/9 à la mi-temps, 14/12 à l’heure de jeu, une mêlée Dacquoise chahutée et pénalisée, des ballons perdus dans les rucks, 2 cartons jaune pour nos avants et seulement à la 77ième minute l’essai de la délivrance (21/12) …

Le groupe Dacquois devra donc être prêt pour cet affrontement de combat, avec toujours plus de précision sur les phases de conquête « touches-mêlées-rucks », un jeu au pied juste pour l’occupation du terrain et précis dans les tirs aux buts, et bien entendu la concentration optimum dans une discipline rigoureuse.

Dijon est une nouvelle étape dans la réussite du fameux mone-time de fin de saison, Dax doit l’emporter !

 

Allez Dax !

 

 



Stade Dijonnais

Stade Dijonnais

US Dax

US Dax

En direct du twitter officiel

Allezdax.com © 2022

Search